Nos fondations spirituelles


Sainte Claire et Saint François d'Assise (Italie) sont nos modèles de sainteté à la suite du Christ. Leurs exemples viennent nourrir notre vie communautaire et notre vie de prière.

 

A leur suite, nous choisissons de vivre une vie simple et pauvre, en retrait, pour vivre de la joie de l'évangile à travers les trois voeux de pauvreté, chasteté et obéissance, et dans la charité fraternelle.

 

Notre porte est toujours ouverte pour tous ceux qui ont besoin d'écoute, de soutien et d'amitié. Et nous les confions au Seigneur dans la prière. 

 

En savoir plus sur Sainte Claire...


Notre Monastère


Bienheureuse Marguerite de Lorraine
Bienheureuse Marguerite de Lorraine

Notre communauté est fondée en 1498 par la bienheureuse Marguerite de Lorraine, duchesse d'Alençon. Le monastère accueille les treize premières soeurs le 18 Juillet 1501. Ce furent les premières soeurs, toutes communautés confondues, présentes à Alençon.

 

Marguerite de Lorraine était née en 1463, de Monsieur Ferry de Vaudémont (en Lorraine) et de Madame Yolande d'Anjou. Le roi René, son grand-père, l'adopta lorqu'elle n'avait que 12 ans. Son éducation est teintée par la Provence et la Lorraine dont son frère aîné fut le duc. Cette éducation est très poussée que ce soit au niveau humain ou au niveau spirituel.

 

À 25 ans, elle se marie avec le duc René d'Alençon. Mais très vite son mari décède après qu'ils aient donné vie à trois enfants. Elle doit gouverner un duché en déroute financière.  Malgré les malveillances du royaume, elle rétablit la santé financière du duché et réforme la justice locale.

 

Très attachée à Saint François et Sainte Claire, elle s'inspire de leur exemple dans l'éducation de ses enfants et dans son gouvernement alors que les balbutiements du protestantisme et de la Renaissance apparaissent. 

 

Dans le diocèse de Séez, très divisé, elle travaille à l'unité et à la réconciliation. Elle veille particulièrement sur les pauvres et les malades en fondant hôpitaux, monastères et églises. C'est ainsi qu'elle fonde notre communauté. 

 

Elle désire elle-même vivre une vie religieuse, mais devra attendre 1520, et la toute fin de sa vie, pour réaliser son projet. Elle entre chez les clarisses d'Argentan, goûtant enfin à cette joie toute franciscaine à laquelle elle invite ses soeurs, et y meurt un an plus tard le 2 Novembre 1521 au soir.

 

Elle est béatifiée en 1921 et est fêtée chaque 3 Novembre.

En savoir plus...


Un bon moyen de connaître la famille franciscaine francophone. 

Le site : www.franciscain.net

 

Un résumé de la vie de Sainte Claire :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Claire_d'Assise